APS change

votre Bureau de change depuis 1992

Offres permanentes sur + de 50 devises




BUREAU DE CHANGE À VERSAILLES



Bureau de change à Versailles

Bureau de change à Versailles est une commune française, chef-lieu du département des Yvelines dans la région Île-de-France, mondialement connue pour son château ainsi que pour ses jardins, sites classés sous l’égide de l'UNESCO dans la liste du patrimoine mondial de l’humanité. D'après le recensement de 2015, la population de la ville est de 85 771 habitants. Ville nouvelle créée par la volonté du roi Louis XIV, elle fut le siège du pouvoir politique français pendant un siècle, de 1682 à 1789, et devint un des berceaux de la Révolution française, avec la ville de Vizille (qui commença la Révolution le 21 juillet 1788). Après avoir perdu son statut de ville royale, elle devint le chef-lieu du département de Seine-et-Oise en 1790, puis celui des Yvelines en 1968, et d'un évêché. Versailles est aussi historiquement connue pour avoir été le lieu de signature de deux traités : le traité de Paris (1783), qui termina la Guerre d'indépendance américaine, le traité de Versailles signé à l'issue de la Première Guerre mondiale.

Le BUREAU DE CHANGE situé dans la banlieue ouest de la capitale française, à 17,1 km du centre de Paris, Versailles est au xxie siècle une ville résidentielle aisée avec une économie principalement tertiaire et constitue une destination touristique internationale de premier plan. C'est toujours à Versailles que se réunissent en congrès au château, députés et sénateurs, pour y ratifier toute modification de la constitution. Siège de l'université Versailles-Saint-Quentin (UVSQ) et accueillant de nombreuses entreprises, la ville fait partie du projet de pôle de compétitivité technologique Paris-Saclay. La commune de Versailles se trouve à 16,8 kilomètres au sud-ouest de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Bien qu'elle en soit le chef-lieu, elle est totalement excentrée par rapport au département des Yvelines, puisqu'elle est en fait limitrophe du département des Hauts-de-Seine. Les communes limitrophes sont Vaucresson, Marnes-la-Coquette et Ville-d'Avray au nord-est (toutes trois communes des Hauts-de-Seine), Viroflay à l'est, Vélizy-Villacoublay et Jouy-en-Josas au sud-est, Buc au sud, Guyancourt au sud-ouest, Saint-Cyr-l'École à l'ouest, Bailly, au nord-ouest et au nord Le Chesnay-Rocquencourt au nord. Le plan de la ville s'articule autour de la place d'Armes, située devant le château, et d'où rayonnent trois larges avenues bordées de platanes et disposées en éventail : l'avenue de Paris au centre, dans l'axe du château, l'avenue de Saint-Cloud au nord et l'avenue de Sceaux symétriquement au sud (cette dernière étant interrompue par les anciens bassins des Francine et des étangs Gobert qui alimentaient les fontaines du château). Entre ces avenues se trouvent les bâtiments des Écuries royales. De part et d'autre de cet axe central sont les deux quartiers créés sous Louis XIV, le quartier Notre-Dame et le quartier Saint-Louis, organisés en damier autour d'un « carré » central (respectivement la place du Marché-Notre-Dame et le carré Saint-Louis).

Le château coupe le territoire communal en deux, avec à l'est, la ville proprement dite, et à l'ouest, le domaine du Bureau de change à Versailles et la campagne, si bien que, le territoire de la cité, pourtant fortement urbanisé, compte plus de 50 % d'espaces verts ou naturels. Outre les jardins situés dans la ville, ces espaces comprennent le parc du château de Versailles qui occupe la partie ouest de la commune, la forêt de Versailles dans la partie sud, relativement morcelée, et une frange de la forêt de Fausses-Reposes vers la limite est. La commune compte au total 350 hectares de forêts. le quartier Notre-Dame, au nord de l'axe du château-avenue de Paris, qui tient son nom de l'église Notre-Dame - la paroisse du château. C'est le premier quartier, construit lors de la création de la ville nouvelle sous Louis XIV ; on y trouve notamment le théâtre Montansier ouvert en 1777, le musée Lambinet, l’hôtel du bailliage qui abritait le tribunal local sous l’Ancien Régime - aujourd’hui le cœur du pittoresque quartier des antiquaires - et possède toujours les rues les plus commerçantes de Versailles : la rue de la Paroisse, la rue Hoche (ancienne rue Dauphine) et la rue du Maréchal-Foch, à quoi il faut ajouter, la place du Marché-Notre-Dame, ceinturée par ses halles. Au nord du quartier, y passent aussi le boulevard du Roi et le boulevard de la Reine. La calme rue de l'Ermitage, résidentielle, longe le parc du château. À noter que le quartier Montbauron ou quartier du Mont-Bauron, allant de la place d'Armes au « Mont Bauron » et compris entre l'avenue de Paris et celle du Bureau de change à Saint-Cloud est administrativement rattaché au quartier Notre-Dame ;

le quartier Saint-Louis, symétrique du quartier Notre-Dame par rapport à l'axe du château-avenue de Paris, sur le flanc sud de ce dernier, où se trouve la cathédrale Saint-Louis qui a donné son nom au quartier, la Salle du Jeu de paume, le potager du roi et la pièce d'eau des Suisses. Ce quartier occupe notamment le site de l'ancien village de Versailles, antérieur à la construction du château ;

le quartier des Chantiers, autour de la gare du même nom. Son nom vient du fait que lors de la construction du château au xviie siècle, le quartier était composé essentiellement de chantiers voués au taillage des pierres.

Montreuil, à l'est, avec sa rue commerçante du même nom ;

Porchefontaine, au sud-est du territoire communal, essentiellement résidentiel ;

Clagny-Glatigny, au nord, même remarque ;

Bernard de Jussieu, au nord-est de la ville, au nord de Montreuil ; quartier principalement résidentiel ;

Satory, au sud-ouest de la Versailles. Ce quartier est pour l'essentiel occupé par un camp militaire et l'habitat, exclusivement constitué d'immeubles, héberge environ 5 000 personnes, du personnel de la Défense et leurs familles.


Bureau de change en Île-de-France

Département            Yvelines

Bureau de change dans l’

Arrondissement       Versailles

(chef-lieu)

Canton          Versailles

(bureau centralisateur)

Versailles

(bureau centralisateur)

Intercommunalité    Communauté d'agglomération Versailles Grand Parc

Maire

Mandat          François de Mazières

2014-2020

Code postal  78000

Code commune       78646

Démographie

Gentilé           Versaillais

Population municipale      85 862 hab. (2017 en augmentation de 0,51 % par rapport à 2012)

Densité          3 280 hab./km2

Géographie

Coordonnées           48° 48′ 19″ nord, 2° 08′ 06″ est

Altitude          Min. 103 m

Max. 180 m

Superficie     26,18 km2

Un échange de devise est une organisation ou un centre qui permet aux clients d’échanger une devise contre une autre. Le terme français "bureau de change" est largement utilisé en Europe. Il est également annoncé avec le terme anglais "exchange". De cette manière, les visiteurs peuvent facilement identifier ce service. Les maisons de change sont des institutions financières dédiées à l'achat et à la vente de devises de différents pays et pouvant être liées ou non à des groupes financiers. Au Mexique, ces institutions sont réglementées et supervisées par la CNBV. Les bureaux de change sont généralement situés dans des banques ou des agences de voyages , ainsi que dans des aéroports internationaux, des gares de train , etc. Ils réalisent un bénéfice et se font concurrence en manipulant deux variables: le taux de change ou la citation qu’ils utilisent pour calculer les transactions et une commission explicite pour leur service.

La monnaie ou unité monétaire est une unité d'échange facilitant le transfert de biens et de services. Il est montré dans la forme de pièces métalliques, pièces de monnaie appelées - généralement rondes - ou des morceaux de papier, appelées factures ou monnaie de papier . Il est également présenté comme une " monnaie plastique " ( cartes de crédit ), telle que des talons, des chèques ou des billets à ordre, etc. Le terme devise désigne la devise du pays ou le marché monétaire auquel le pays appartient est appelé devise. En d’autres termes, le métal ou le papier-monnaie utilisé pour obtenir des biens, produits ou services dans le champ d’application duquel la banque centrale l’ a émis. On l'appelle monnaie , par contre, lorsqu'il s'agit d'une monnaie ou d'une unité de compte étrangère ou sous souveraineté extérieure vis-à-vis de la zone sous souveraineté propre où la monnaie circule et qui est utilisée principalement pour l'échange de biens et services entre pays. Selon la Banque d’Espagne et d’autres entités, il convient de ne pas confondre deux concepts:

Par exemple, si le prix pour un jour donné était de 1,50 euro par livre, soit 100 £ pour une valeur de 150 €, une maison de change pourrait "vendre" 1 euro à une valeur de 1,40 le client ne reçoit que 140 €) et "achète" à 1,60 (il demande donc 160 € pour donner 100 £); la différence génère le profit pour la maison d'échange. Votre bénéfice serait de 160 € à 140 € = 20 € ou 13,33%. La commission est généralement facturée en tant que pourcentage du montant à modifier, sous réserve d'un minimum pour les transactions de faible montant. Certaines maisons de change sont annoncées comme des commissions manquantes, mais elles le compensent avec les devis qu'elles proposent. maisons de change achètent parfois ou vendre des devises devises avec une plus grande marge bénéficiaire en raison de la coût de stockage et d' expédition par rapport notes. Une maison d'échange dans un aéroport. Souvent, changer de l'argent dans un Bureau de change avant de voyager coûte plus cher que de l'extraire à l'aide d'un guichet automatique (via un réseau international) ou de payer directement par carte de crédit ou de débit . Toutefois, cela varie en fonction de la banque émettrice et du type de compte utilisé. En 2002, de nombreuses maisons de change ont annoncé une réduction substantielle de leurs bénéfices en raison du remplacement de nombreuses monnaies européennes par l' euro.

La monnaie est une unité d'échange qui vise à faciliter le transfert des biens et services . Cela prend principalement la forme d' argent. Il est généralement émis par des États ou des groupes d’États (pensez à l’ euro ) principalement par l’intermédiaire de sa propre banque centrale sous un régime de monopole . Dans certains États, il existe plus d'une institution émettrice. Plusieurs pays peuvent utiliser le même nom pour leur devise (par exemple dollar , canadien et américain ), utiliser la même devise (par exemple, l'euro) ou un État peut déclarer légalement la devise d'un autre pays (par exemple Par exemple, le dollar américain est la monnaie légale du Panama , processus indiqué par la dollarisation ). Chaque devise comporte généralement des multiples et des sous-multiples, généralement des cents. Le terme monnaie est utilisé plus spécifiquement pour désigner les monnaies étrangères détenues par les citoyens et les institutions d'un État, sous forme d' argent en circulation et d'instruments de crédit . Un exemple typique de cette possession est représenté par les réserves de change détenues par les banques centrales. Chaque banque centrale détient un montant donné de monnaie étrangère ou de monnaie en vue de répondre aux demandes des opérateurs économiques et de défendre la valeur de sa monnaie. La possession de monnaie par les citoyens et les entreprises d’un État est généralement soumise à des règles administratives qui établissent combien d’argent peut être détenu et dans quelles conditions.