APS change

votre Bureau de change depuis 1992

Offres permanentes sur + de 50 devises



INFORMATION COVID-19

En raison de la COVID-19 les horaires d'ouvertures de nos agences risquent d'être perturbés et modifiés.

Merci de nous contacter par téléphone pour toute information afin de bénéficier de nos meilleures offres !


BUREAU DE CHANGE À HOUILLES

Bureau de change à Houilles

Houilles est une commune du département des Yvelines dans la région Île-de-France en France qui possède un Bureau de change, située à 7 km au nord-ouest de Paris (porte Maillot) et à 8 km environ à l'est de Saint-Germain-en-Laye. Elle est ainsi, pour ses habitants, proche d'espaces verts, tels que la forêt de Saint-Germain-en-Laye, et de zones d'activités économiques importantes, notamment Paris, et La Défense, avec le bénéfice d'infrastructures de transports vers ces territoires. Elle est voisine des départements des Hauts-de-Seine et du Val-d'Oise. Elle benéficie également d'un centre-ville appréciable et d'un des marchés franciliens les plus actifs. Ses habitants sont appelés depuis 1943 les Ovillois.

La commune, presque totalement urbanisée, se trouve à peu près au centre de la presqu'île du Pecq, l'une des boucles de la Seine en aval des Hauts-de-Seine et de Paris. La boucle de Seine suivante, toujours en aval, correspond au territoire couvert, notamment, par la forêt de Saint-Germain-en-Laye. Houilles s'étend sur 441 hectares et est limitrophe de Sartrouville au nord-ouest, de Bezons à l'est, de Carrières-sur-Seine au sud-ouest. Bezons est en Val-d'Oise. Par le pont de Bezons, Houilles est à proximité du département des Hauts-de-Seine, notamment de Colombes, Nanterre, et du quartier d'affaires de La Défense. Elle se situe à sept kilomètres de l'ouest de Paris. Aucun cours d'eau ne traverse le territoire de la commune. La Seine passe à environ 1 800 mètres du centre-ville mais sur les territoires des communes voisines de Bezons et Carrières-sur-Seine. Jusqu'au début du xxe siècle les habitants creusaient des puits, parfois seulement jusqu'à 3 mètres mais aussi jusqu'à 18−20 mètres, mais l'eau n'était pas potable. La commune est desservie par la route départementale D308 qui relie Paris à Poissy, traversant la partie nord de la commune, et par la route départementale D311 qui relie Houilles à Saint-Germain-en-Laye, longeant le territoire de la commune au sud. Le cœur du village est préservé de la circulation passant sur ces deux axes. En outre, des axes de communication d’importance nationale se trouvent à proximité de la commune, en particulier l’A14, et l’A86 qui permet de rejoindre l’A13 au sud et l’A15 au nord. La gare de Houilles - Carrières-sur-Seine est le point de jonction de la ligne SNCF venant de la gare de Paris-Saint-Lazare, qui permet de rejoindre Paris en 10 minutes par des trains directs, et de celle du RER venant de la Défense (accessible en 6 minutes). Cette gare sert notamment de gare de correspondance pour les usagers du bassin mantois (Mantes-la-Jolie). C'est l'une des gares les plus fréquentées de l'ouest parisien, avec plus de 24 000 voyageurs par jour. À ces lignes ferrées (SNCF, RER) s’ajoutent des liaisons bus vers Bezons (et le tramway T2), Montesson, etc.

La ville de Houilles est caractérisée par un degré d'urbanisation élevée, laissant peu de places à de nouvelles constructions. Le bâti le plus ancien comprend des constructions qui remontent à la première moitié du xixe siècle, sur des tracés de rue plus anciens quelquefois. Il est localisé autour de la mairie, du marché couvert et de l’église, et est qualifié de village, étant issu du village rural initial. Ce sont des rues étroites et des maisons de ville alignées, souvent avec un seul étage, des combles, et une cour intérieure. La rue de Metz et la rue de Strasbourg correspondraient en partie à un chemin de ronde antérieur. Le centre-ville, qui concentre une partie significative des commerces de la ville s'étend dans ce bâti ancien et se prolonge par la rue Gambetta et l’avenue Charles-de Gaulle, vers la gare. Ce centre-ville dispose d'espaces libres non bâtis, dont notamment le vaste parc public Charles de Gaulle, ainsi que des parkings pour permettre un stationnement et une déambulation à pied dans les rues commerçantes et le marché.

Les deux tiers de la superficie de la commune correspondent à des constructions pavillonnaires avec jardin, datant pour les plus anciennes de la fin du xixe siècle et, plus souvent, du xxe siècle, avec un renouvellement des constructions, par démolition-reconstruction, par agrandissement, ou par fractionnement de terrains à l'initiative des propriétaires. Ce sont pour partie des maisons en meulière, notamment pour les maisons du début du xxe siècle, jusqu'à l'entre-deux-guerres. On retrouve des maisons de ville alignées sur quelques axes dont les deux axes routiers majeurs, la D308 et la D311. Quelques immeubles collectifs sont disséminés, les plus visibles étant au nord du parc Charles de Gaulle, à proximité du centre-ville. Ils sont issus de la première zone d’aménagement concerté et ont été inaugurés dans les années 1980 : immeubles Pharaon en 1982, Genêts en 1982, Hildebrandt en 1984 , Georges Brassens en 1984, Hoche-Marceau en 1984, et Michelet en 1986 et 19873.

Bureau de change en Île-de-France

Département            Yvelines

Arrondissement       Saint-Germain-en-Laye

Canton          Houilles

(bureau centralisateur)

Intercommunalité    Communauté d'agglomération Saint-Germain Boucles de Seine

Maire

Mandat          Alexandre Joly (en)

2014-2020

Code postal  78800

Code commune       78311

Démographie

Gentilé           Ovillois

Population

municipale    32 151 hab. (2017 en diminution de 0,77 % par rapport à 2012)

Densité          7 258 hab./km2

Géographie

Coordonnées           48° 55′ 34″ nord, 2° 11′ 21″ est

Altitude          Min. 27 m

Max. 57 m

Superficie     4,43 km2

Le taux de change nominal doit, à toutes fins pratiques, être compris comme le " prix " d’une devise par rapport à une autre devise (une monnaie peut en fait être considérée comme un actif, dans la mesure où elle offre au détenteur un "service", ou la possibilité acheter des biens ou des valeurs mobilières négociés uniquement dans cette monnaie); comme il arrive pour tout bien, le prix d'une devise (taux de change nominal) subit des changements dus aux changements affectant la demande et l' offre: les banques centrales peuvent en partie influencer le taux de change en "achetant" ou en "vendant" de la monnaie étrangère (et en conséquence "en vendant" ou en "achetant" de la monnaie nationale), afin de réaliser des objectifs de politique économique et monétaire spécifiques; le reste de la demande et de l'offre est constitué par les autres opérateurs qui "proposent" la monnaie nationale et "demandent" en échange de devises (ou "offrent" en devises et "demandent" en contrepartie), pour des raisons liées au commerce (importations et exportations ), y compris le tourisme (le tourisme implique en fait l'importation de biens par le touriste ou, en conséquence, l'exportation de biens du pays qui reçoit le touriste); investissements financiers (par exemple: achat de bons du Trésor étrangers); activités spéculatives sur les taux de change (opérations d’achat et de vente de devises dans le seul but de gagner de l’argent grâce à une éventuelle modification des taux de change dans le temps).

Il est également important de souligner qu'un taux de change nominal supérieur à la parité ne confère pas nécessairement un avantage pour les importations (ou les achats effectués à l'étranger dans le contexte du tourisme); il est nécessaire de prendre en compte le taux de change réel, qui prend également en compte les différents niveaux de prix générauxdans les deux pays considérés. Prenons un exemple: le taux de change nominal euro / dollar est égal à 1,15 (1 000 dollars ne coûtent "que" 869 euros); supposons que le seul bien existant au monde soit constitué d'oranges (de manière à pouvoir raisonner en termes de prix d'oranges dans les deux pays et non en termes de niveau de prix général); nous supposons également qu'en Italie les oranges coûtent 1 euro, tandis qu'aux États-Unis, 2 dollars (les oranges vendues en Italie et celles vendues aux États-Unis appartiennent à deux marchésdifférent); en Italie, je pouvais acheter 869 oranges (avec 869 euros), tandis qu'aux États-Unis, avec 1 000 dollars (obtenus en échange de mes 869 euros), je ne pouvais acheter que 500 oranges; la conclusion est que, dans ce cas particulier, le changement nominal semble être favorable à ceux qui résident en Italie, mais que le taux de change réel (celui qui intéresse réellement l'agent économique) est défavorable.

Taux de change fixes avec le Bureau de change : avec ce système de taux de change, l'incertitude du commerce international est éliminée. Les autorités monétaires interviennent avec leurs réserves monétaires lorsque les marges précédemment annoncées sont atteintes afin de limiter les fluctuations de prix par rapport à leurs principaux partenaires commerciaux. La pièce est, pour ainsi dire, liée à une autre pièce ou à un panier d'autres pièces.

Taux de change fréquents : le taux de change dépend de la nature de la transaction internationale. Ainsi, vous pouvez avoir différents taux de change dans un pays. L’autorité monétaire le fait quand elle veut encourager / décourager l’importation / exportation de certains produits.

Le Bureau de change  propose des taux de change fixes avec système de commerce et de paiement entièrement réglementé : dans ce cas, l’effet de l’offre et de la demande est totalement exclu. Le gouvernement fixe le taux de change, indépendamment des prix du marché. Cela garantit que la balance des paiements est toujours équilibrée. De cette manière, le commerce international est fortement limité. Cette forme de régime de taux de change est utilisée dans les économies centralisées.