APS change

votre Bureau de change depuis 1992

Offres permanentes sur + de 50 devises




BUREAU DE CHANGE À GUYANCOURT


Bureau de change à Guyancourt

Guyancourt est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France à 20 km au sud-ouest de Paris qui possède son Bureau de change. Elle fait partie de la communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines.Le site de la commune était déjà habité au Néolithique selon les vestiges tels que flèches, grattoirs de silex, haches polies, etc., retrouvés à Bouviers, Troux et Villaroy. Une urne découverte à La Minière atteste des implantations romaines, les sarcophages de l’église Saint-Victor datent de l’ère mérovingienne (fin vie siècle ou début viie siècle). Puis après 700 ans de règne des seigneurs sur la commune, Guyancourt est intégré, en 1693, dans le « Grand Parc » du roi Soleil, qui s’étendait autour du château de Versailles. Après la Révolution française, ce sont les fermiers Guyancourtois qui dominent les espaces économique[pas clair], social et politique de la commune. Ces derniers disparaissent avec l'urbanisation de la ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines transformée depuis en communauté d'agglomération. Aujourd'hui, Guyancourt a une activité économique dynamique, elle accueille près de 900 entreprises, notamment le technocentre Renault, Bouygues et le Crédit agricole. Elle abrite des monuments remarquables comme l'église Saint-Victor ou la batterie de Bouviers. L'Open de France de golf est organisée chaque année sur son territoire et elle a reçu en 2018 la Ryder Cup. Les communes limitrophes en sont Versailles au nord-est, Buc à l’est, Châteaufort au sud-est, Magny-les-Hameaux au sud, Voisins-le-Bretonneux au sud-ouest, Montigny-le-Bretonneux à l’ouest et Saint-Cyr-l'École au nord-ouest. Et un excellent Bureau de change.

La commune de Guyancourt se situe dans le centre-est des Yvelines qui possède son Bureau de change. Le territoire communal est situé sur le plateau de Saclay à environ 160 m d’altitude, profondément entaillé dans sa partie nord par la vallée de la Bièvre qui le sépare du plateau de Satory. La vallée de la Bièvre est protégée par un site inscrit depuis le 4 mai 1972 et un site classé depuis le 7 juillet 2000. Le territoire est partiellement urbanisé et les espaces naturels ont été préservés. L’espace rural occupe 43 % de la superficie totale partagé entre une partie boisée, principalement les versants de la vallée de la Bièvre qui appartiennent pour l’essentiel à la forêt domaniale de Versailles (la superficie de la forêt de Versailles est de 1 052 hectares), et un espace agricole qui occupe la partie est-sud-est de la commune, 20 % pour les espaces verts inclus dans la partie urbanisée. Et enfin la partie urbaine construite avec 37 % du territoire3. Cette partie urbanisée s’articule en onze quartiers. Le centre village s’est organisé autour de l’église Saint-Victor et des fermes agricoles de Bel-Ébat et de Chateauneuf. Les quatre hameaux (la Minière, Villaroy, Bouviers et Troux) se sont développés essentiellement avec les exploitations agricoles. Des implantations spécifiques comme la Batterie de Bouviers, d’abord garnison militaire puis usine, pour le hameau de Bouviers, une commanderie au xviie siècle pour Villaroy ou l’aérodrome pour le centre village sont venus conforter ces activités. C’est uniquement avec l’arrivée de la Ville nouvelle à partir des années 1970 que Guyancourt est passée d’un gros bourg à une ville de près de 30 000 habitants.

Guyancourt est composée de 6 quartiers et deux hameaux :

Quartier du Centre Ville - Pont du Routoir : le premier d’entre eux, correspondant à l’ancien village. Ce quartier historique de Guyancourt est une réussite sur le plan de la mixité. Il est composé de logements locataire et propriétaire, de pavillons en binômes ou individuels, de commerces et espaces verts. De nouveaux logements, une école ainsi qu'une clinique de soins de jour sont en construction.

 Articles détaillés : Église Saint-Victor de Guyancourt et Fermes de Guyancourt.

Quartier des Saules : sur le plan urbain, la circulation des piétons est séparée de celle des voitures. Sur le plan architectural, chaque lot d'habitation a été confié à un architecte différent. Un cahier des charges et un livre blanc sur la qualité architecturale ont été mis en place pour que l'ensemble soit homogène et cohérent.

Quartier du Parc : quartier voisin des Saules, c'est une ouverture sur le parc des Sources de le Bièvre et sur le centre-commercial de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Quartier des Garennes : essentiellement résidentiel, ce quartier s'articule autour de quelques commerces de proximité, situés le long du boulevard Ludwig-van-Beethoven, artère principale du quartier, le coupant selon un axe nord-ouest - sud-est remontant vers le nord-est à son extrémité orientale. Il se divise en deux parties : au nord, de petits immeubles d'habitation ; au sud, un ensemble pavillonnaire. Le quartier est bien desservi tant au niveau du réseau de bus Sqybus que par la route, avec un accès direct à la RN 12 puis à l'autoroute A86 par l'avenue des Garennes et un accès rapide au centre commercial régional situé à Montigny-le-Bretonneux.

Quartier de l’Europe : essentiellement résidentiel composé de pavillons haut-standing et d'espaces verts. Il est principalement composé de maison et bâtiment. Ce quartier à une position géographique originale qui lui confère un accès directe aux villes de Voisins le Bretonneux et Montigny-le-Bretonneux, grâce notamment à l'avenue Joseph-Kessel.

Quartier de Villaroy : le dernier construit des quartiers de la ville. Sa construction est encore en cours, les derniers bâtiments sortent de terre.

Hameau de Bouviers : ancien village indépendant puis rattaché à Guyancourt. Son histoire du hameau est particulièrement riche et variée. Elle commence au Néolithique, passe par la chapelle à Sainte-Barbe, une ferme aux multiples propriétaires dont Louis XIV, l’industriel Oberkampf qui investit pour contrôler la source de la Bièvre, une batterie et une redoute militaires construites au xixe siècle, les cigognards (les cigognards c’est-à-dire les ouvriers de l'usine Hispano Suiza installés dans l'enceinte de l'ancienne batterie et les terrains limitrophes entre 1933 et 1990) qui remplacent les militaires au xxe siècle… pour aboutir aujourd’hui à un quartier essentiellement résidentiel dominant la vallée de la Bièvre. Sa batterie militaire est devenue l'actuel pôle musical de Guyancourt et Saint-Quentin en Yvelines.

Bureau de change en Île-de-France

Département            Yvelines

Arrondissement       Versailles

Canton          Montigny-le-Bretonneux

Intercommunalité    Saint-Quentin-en-Yvelines

Maire

Mandat          François Morton

2019-2020

Code postal  78280

Code commune       78297

Démographie

Gentilé           Guyancourtois

Population

municipale    28 633 hab. (2017 en augmentation de 2,12 % par rapport à 2012)

Densité          2 203 hab./km2

Géographie

Coordonnées           48° 46′ 17″ nord, 2° 04′ 26″ est

Altitude          Min. 110 m

Max. 167 m

Superficie     13 km2

Un échange de devise dans un Bureau de change qui est une organisation ou un centre qui permet aux clients d’échanger une devise contre une autre. Le terme français "bureau de change" est largement utilisé en Europe. Il est également annoncé avec le terme anglais "exchange". De cette manière, les visiteurs peuvent facilement identifier ce service. Les maisons de change sont des institutions financières dédiées à l'achat et à la vente de devises de différents pays et pouvant être liées ou non à des groupes financiers. Au Mexique, ces institutions sont réglementées et supervisées par la CNBV. Les bureaux de change sont généralement situés dans des banques ou des agences de voyages , ainsi que dans des aéroports internationaux, des gares de train , etc. Ils réalisent un bénéfice et se font concurrence en manipulant deux variables: le taux de change ou la citation qu’ils utilisent pour calculer les transactions et une commission explicite pour leur service.

La monnaie ou unité monétaire est une unité d'échange facilitant le transfert de biens et de services du Bureau de change. Il est montré dans la forme de pièces métalliques, pièces de monnaie appelées - généralement rondes - ou des morceaux de papier, appelées factures ou monnaie de papier . Il est également présenté comme une " monnaie plastique " ( cartes de crédit ), telle que des talons, des chèques ou des billets à ordre, etc. Le terme devise désigne la devise du pays ou le marché monétaire auquel le pays appartient est appelé devise. En d’autres termes, le métal ou le papier-monnaie utilisé pour obtenir des biens, produits ou services dans le champ d’application duquel la banque centrale l’ a émis. On l'appelle monnaie , par contre, lorsqu'il s'agit d'une monnaie ou d'une unité de compte étrangère ou sous souveraineté extérieure vis-à-vis de la zone sous souveraineté propre où la monnaie circule et qui est utilisée principalement pour l'échange de biens et services entre pays. Selon la Banque d’Espagne et d’autres entités, il convient de ne pas confondre deux concepts:

Par exemple, si le prix pour un jour donné était de 1,50 euro par livre, soit 100 £ pour une valeur de 150 €, une maison de change pourrait "vendre" 1 euro à une valeur de 1,40 le client ne reçoit que 140 €) et "achète" à 1,60 (il demande donc 160 € pour donner 100 £); la différence génère le profit pour la maison d'échange. Votre bénéfice serait de 160 € à 140 € = 20 € ou 13,33%. La commission est généralement facturée en tant que pourcentage du montant à modifier, sous réserve d'un minimum pour les transactions de faible montant. Certaines maisons de change sont annoncées comme des commissions manquantes, mais elles le compensent avec les devis qu'elles proposent. maisons de change achètent parfois ou vendre des devises avec une plus grande marge bénéficiaire en raison de la coût de stockage et d'expédition par rapport notes. Une maison d'échange dans un aéroport. Souvent, changer de l'argent dans un Bureau de change avant de voyager coûte plus cher que de l'extraire à l'aide d'un guichet automatique (via un réseau international) ou de payer directement par carte de crédit ou de débit . Toutefois, cela varie en fonction de la banque émettrice et du type de compte utilisé. En 2002, de nombreuses maisons de change ont annoncé une réduction substantielle de leurs bénéfices en raison du remplacement de nombreuses monnaies européennes par l' euro.

La monnaie est une unité d'échange qui vise à faciliter le transfert des biens et services. Cela prend principalement la forme d'argent. Il est généralement émis par des États ou des groupes d’États (pensez à l’euro) principalement par l’intermédiaire de sa propre banque centrale sous un régime de monopole. Dans certains États, il existe plus d'une institution émettrice. Plusieurs pays peuvent utiliser le même nom pour leur devise (par exemple dollar, canadien et américain), utiliser la même devise (par exemple, l'euro) ou un État peut déclarer légalement la devise d'un autre pays (par exemple Par exemple, le dollar américain est la monnaie légale du Panama, processus indiqué par la dollarisation). Chaque devise comporte généralement des multiples et des sous-multiples, généralement des cents. Le terme monnaie est utilisé plus spécifiquement pour désigner les monnaies étrangères détenues par les citoyens et les institutions d'un État, sous forme d'argent en circulation et d'instruments de crédit du Bureau de change. Un exemple typique de cette possession est représenté par les réserves de change détenues par les banques centrales. Chaque banque centrale détient un montant donné de monnaie étrangère ou de monnaie en vue de répondre aux demandes des opérateurs économiques et de défendre la valeur de sa monnaie. La possession de monnaie par les citoyens et les entreprises d’un État est généralement soumise à des règles administratives qui établissent combien d’argent peut être détenu et dans quelles conditions.