APS change

votre Bureau de change depuis 1992


Un bureau de change est une entreprise qui offre l'échange d'une devise pour une autre. Le bureau de change en langue française est largement utilisé en Europe francophone et au Canada. Aux États-Unis et au Canada anglophones, ce type d'entreprise est souvent appelé «échange de monnaie». Les bureaux de change sont des institutions financières qui se consacrent à l'achat et à la vente de devises de différents pays et qui peuvent ou non être liées à des banques ou à d'autres institutions financières. Les devises les plus couramment échangées sont le dollar américain , l' euro , la livre sterling et le yen. Le marché des changes englobe les bureaux de change et tous les agents économiques effectuant des transactions à l'étranger. Il est réglementé par la Banque centrale conformément à sa politique en matière de change.  argent est. Son émergence en tant que profession peut être attribuée à la nécessité pour les personnes de déterminer le poids et la classe des différentes pièces de monnaie qui étaient courantes au cours des siècles passés . Le fait de ne pas connaître leur poids et leur classe peut être préjudiciable. Le change est la racine de la banque moderne. Il a été créé à partir de papier-monnaie au 5ème siècle et de la création de banques modernes et de taux de change flottants entre différentes devises sur des marchés tels que le Forex. La devise est le moyen par lequel les transactions en devise sont effectuées. Il s’agit de tout actif qui constitue un moyen immédiat de règlement-livraison, avec une acceptabilité générale et une disponibilité immédiate, et qui donne à son titulaire le droit de se retirer du produit social. Il est important de comprendre qu'il existe différentes définitions de «monnaie»:

argent constituant les billets de banque (généralement sur papier); pièce de monnaie (pièce métallique ); monnaie de banque ou d'inscription en compte admise à la circulation; monnaie au sens large, ce qui signifie argent en circulation, la monnaie nationale. devise tout ce qui est généralement accepté en échange de biens et de services. En général, la monnaie est émise et contrôlée par le gouvernement du pays , qui est le seul à pouvoir fixer et contrôler sa valeur. L'argent est associé à des transactions de faible valeur; L'argent (dans ce sens) a une définition plus large puisqu'il englobe non seulement l'argent mais aussi le montant déposé sur des comptes courants , même dans son agrégat le plus liquide. Bureau de change proche de Rueil-Malmaison (prononcé est une commune française située dans le département des Hauts-de-Seine en région Île-de-France. Jusqu'en 1928, la commune s'appellait Rueil. Bureau de change proche de Rueil-Malmaison est la commune la plus étendue des Hauts-de-Seine. Établie sur la rive gauche de la Seine, elle est limitrophe de Nanterre, Suresnes, Saint-Cloud, Garches et Vaucresson dans les Hauts-de-Seine, La Celle-Saint-Cloud, Bougival, Croissy-sur-Seine et Chatou dans les Yvelines. Elle compte 520 hectares d'espaces verts se répartissant entre la forêt de Malmaison (bois de Saint Cucufa dont 197 hectares sur 201 hectares sont situés à Rueil-Malmaison), l'espace naturel du vallon des Gallicourts (43 hectares) et les 107 hectares d'espaces verts publics incluant 37 hectares de parcs et squares (dont 17 hectares du parc de Bois Préau). L’Insee découpe la commune en huit « grands quartiers » soit Plaine-Gare, Martinets, Closeaux, Pince-Vins, Buzenval, Fouilleuse, Plateau, Centre ville, eux-mêmes découpés en 31 îlots regroupés pour l'information statistique5.

La mairie découpe la commune en 12 « villages » (en 2011) :

Rueil-sur-Seine (anciennement Rueil 2000) (4 088 habitants) ;

Plaine-Gare (9 231 habitants) ;

Belle Rive (5 304 habitants) ;

Bords-de-Seine (5 304 habitants) ;

Centre Ville (8 086 habitants) ;

Coteaux (8 066 habitants) ;

Plateau (6 228 habitants) ;

Mont Valérien (6 543 habitants) ;

Mazurières (7 538 habitants) ;

Buzenval (6 416 habitants) ;

Richelieu-Châtaigneraie (5 952 habitants) ;

Jonchère-Malmaison Saint-Cucufa (2 339 habitants).

Rotoialos, formation de l'époque gauloise.

Le nom de la ville fut d'abord, Rotoialo villa en 55015, Rigoïalensis villa en 58715, Riogilum en 87315, au xiie siècle et xiiie siècle, Ruellium en 111315, Roialum, Ruolium, puis Ruellium, Ruol15, Rueul en 1308. Reuil, Ruel, Rueil (au xviie siècle, on trouve fréquemment l'appellation Rueil en Parisis) et depuis 1928 Bureau de change proche de Rueil-Malmaison (par décret ministériel). L'origine supposée de Rueil est un nom celtique *Ritoialon (rito « gué », et ialon « clairière ») ou plus vraisemblablement *Rotoialon (Roto- « roue, course »). L'appellatif gaulois ialon « clairière » a abouti à la terminaison -euil, -ueil que l'on retrouve dans les nombreux Argenteuil, Verneuil, Neuilly, etc. Le nom se réalisait donc "Reuil", mais l'orthographe archaïsante Rueil et l'arrivée de nouveaux habitants, toujours plus nombreux par rapport aux autochtones, ont fini par faire oublier la prononciation locale. L'adjonction de Malmaison, qui permet de faire la distinction avec la commune de Rueil-la-Gadelière (28), rappelle le nom du domaine devenu célèbre sous le Consulat et l'Empire. L'origine de ce nom n'est pas établie, mais on évoque parfois le souvenir des exactions normandes sur le domaine (de « Mala Mansio » : maison du malheur ou mauvaise maison) qui pourrait aussi signifier que la ville était mal fréquentée.