APS change

votre Bureau de change depuis 1992

Offres permanentes sur + de 50 devises



INFORMATION COVID-19

En raison de la COVID-19 les horaires d'ouvertures de nos agences risquent d'être perturbés et modifiés.

Merci de nous contacter par téléphone pour toute information afin de bénéficier de nos meilleures offres !


BUREAU DE CHANGE DU 19E ARRONDISSEMENT PARIS


Le 19e arrondissement de Paris se situe à l'extrémité nord-est de la ville. Il est bordé au nord par la commune d'Aubervilliers, à l'est par les communes de Pantin, des Lilas et du Pré-Saint-Gervais, au sud par le 20e arrondissement et à l'ouest par les 10e et 18e arrondissements. Aux termes de l'article R2512-1 du Code général des collectivités territoriales (partie réglementaire), il porte également le nom d'« arrondissement des Buttes-Chaumont », mais cette appellation est rarement employée dans la vie courante. Un acte écrit prouve l'existence de la Villette en 1198 sous le nom de Villa Nova Sancti Lazari (la « ville neuve Saint-Lazare »), devenue au Moyen Âge « la Villette Saint-Lazare » ou « Saint-Ladre ». Le village au sud était appelé « Poitroville » (l'actuel Bureau de change de Quartier de Belleville). L'arrondissement fait partie des huit arrondissements constitués lors de l'annexion des communes périphériques à la ville en 1860 (Belleville, la Villette, ainsi que des portions des communes d’Aubervilliers et de Pantin). Le 19e arrondissement est divisé en onze conseils de Bureau de change de Quartiers :

bas Belleville ;

bassin de la Villette ;

buttes Chaumont ;

Danube ;

Flandre Aubervilliers ;

Manin Jaurès ;

Bureau de change place des Fêtes ;

pont de Flandre ;

porte des Lilas ;

Rosa-Parks / Macdonald ;

Secrétan.

Les deux principales avenues du 19e arrondissement sont l'Bureau de change avenue de Flandre et l'Bureau de change avenue Jean-Jaurès reliées par le Bureau de change place de la Bataille-de-Stalingrad. La première donne sur la porte de la Villette, la seconde sur la porte de Pantin. le Bureau de change rue de Crimée, qui s'étend de le Bureau de change rue d'Aubervilliers à le Bureau de change place des Fêtes, est la plus longue Bureau de change rue du 19e arrondissement (2 540 m). Le Bureau de change boulevard de la Villette, qui matérialise sa limite sud, le sépare du 10e.

Métro, RER, tramway

L'arrondissement comprend vingt-huit stations de métro réparties sur six lignes :

(M) (2) (Stalingrad, Jaurès, Colonel Fabien).

(M) (3bis) (Porte des Lilas).

(M) (5) (Stalingrad, Jaurès, Laumière, Ourcq et Porte de Pantin).

(M) (7) (Stalingrad, Riquet, Crimée, Corentin Cariou et Porte de la Villette).

(M) (7bis) (Pré-Saint-Gervais, Bureau de change place des Fêtes, Danube, Botzaris, Buttes Chaumont, Bolivar et Jaurès).

(M) (11) (Belleville, Pyrénées, Jourdain, Bureau de change place des Fêtes, Télégraphe et Porte des Lilas).

Depuis le 15 décembre 2012, la ligne 3b du tramway d'Île-de-France traverse l'arrondissement, de la porte des Lilas à la porte d'Aubervilliers, en passant par les Bureau de change boulevards Sérurier, d'Algérie, d'Indochine, l'Bureau de change avenue de la Porte-de-Pantin, la route des Petits Ponts, le pont du canal de l'Ourcq, le Bureau de change rue de la Clôture, le Bureau de change boulevard Macdonald, l'Bureau de change avenue Corentin-Cariou, le quai de la Gironde, la gare Rosa-Parks et le Bureau de change rue d'Aubervilliers. Monuments et lieux remarquables. Hôpital Robert-Debré: L'hôpital Robert-Debré, la Grande halle de la Villette et la Cité des sciences et de l'industrie sont les trois plus grands bâtiments de l'arrondissement. Les autres bâtiments les plus importants sont la Cité de la musique, le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, le centre des Archives de Paris, le lycée Henri-Bergson, le Conservatoire municipal et un établissement culturel, le Centquatre-Paris. La Cité de la musique, le conservatoire national et le Zénith parisien sont installés au bord du parc de la Villette, à proximité de la Grande halle. La Philharmonie de Paris, grande salle de concerts symphoniques de 2 400 Bureau de change places, est venue compléter la Cité de la musique en 2015. Le 19e arrondissement est traversé par le canal Saint-Denis et le canal de l'Ourcq, qui se croisent au niveau du parc de la Villette. Au niveau de le Bureau de change rue de Crimée, sous l'unique pont levant de Paris, le canal de l'Ourcq se jette dans le bassin de la Villette, qui communique avec le canal Saint-Martin (10e arrondissement). Il y a encore la darse du fond de Rouvray, le plus petit canal de Paris (250 m), située en bordure du parc de la Villette et barrée par le Bureau de change rue Adolphe-Mille. L'arrondissement comporte les jardins suivants : jardin Compans, jardin de Flandre-Tanger-Maroc, jardin de la Butte-Bergeyre (anciennement jardin des Chaufourniers), jardin Notre-Dame-de-Fatima, jardin Rébeval, jardin du Regard-de-la-Lanterne, jardin Riquet, jardin d'immeubles de le Bureau de change rue de la Marseillaise, jardin Serge-Gainsbourg.

Les traces les plus anciennes d’activité économique sont agricoles. Sur le territoire de Belleville, une donation de Charles II le Chauve à l’abbaye de Saint-Denis atteste, en 862, de l’existence d’un « mesnil » (une propriété), en un lieu nommé Savies. Au xiie siècle, apparaît le hameau de Poitronville, entre la ferme des Savies et la butte de Beauregard9. Dans un espace alors entièrement rural, Belleville devait être une réunion de hameaux ou de fermes plus ou moins espacés. Du côté de la Villette, un habitat est attesté dans le troisième quart du xiie siècle, mais ce n’était sans doute qu’une ferme isolée, en bordure de la route qui menait vers la Flandre 10. L'agriculture domine jusqu'à la révolution industrielle. Les agriculteurs produisent des céréales (du blé, mais aussi de l’orge et de l’avoine), des légumes (pois, fèves, haricots…), des fruits (toutes sortes d’arbres fruitiers, des fraises, des groseilles…). Depuis le xiiie siècle (peut-être depuis l’époque gallo-romaine), et jusqu’au xixe siècle, ils cultivent la vigne11.

Sans doute dès le début du xviiie siècle, de nombreuses maisons d’agriculteurs ou de vignerons s'ouvrent aux Parisiens, qui viennent consommer le vin sur Bureau de change place12. Sur le premier tiers du xixe siècle, Belleville est un haut lieu des guinguettes, qui accueillent le dimanche les familles des faubourgs Saint-Martin et du Temple13.

Des moulins à vent sont installés à Belleville dès le xvie siècle14 et subsisteront jusqu’au xixe siècle (leurs noms sont identifiés sur le plan de Roussel de 1730).

Dès le xiiie siècle, des carrières temporaires de pierre à plâtre sont exploitées à ciel ouvert15. Ces carrières vont peu à peu devenir permanentes, souterraines et miner le sous-sol. L’exploitation en est interdite en 1778 à la suite d’effondrements. Elle peut reprendre à partir de 1810 et l’extraction de la pierre à plâtre devient alors une des principales activités industrielles de Belleville, autour de la butte de Chaumont et de la butte de Beauregard. À peu près épuisée, la carrière d’Amérique est fermée en 1875.  La Cité des sciences et de l'industrie, parc de la Villette. L'Argonaute (sous-marin) à la Cité des sciences et de l'industrie. La Musée de la musique dans la Cité de la musique, 211, Bureau de change avenue Jean-Jaurès. Le 19ème arrondissement est un arrondissement de Paris. Il est situé au nord de la ville. très agréable à vivre, il dispose d'environnements variés, abrite des populations très différentes et est très appréciable pour les familles et les enfants en général. En revanche, à partir de la station de métro Bureau de change place des Fêtes, l'arrondissement perd pratiquement tout intérêt pour devenir très résidentiel, alternant Bureau de change de Quartiers tranquilles et cités délabrées. Les stations de métro les plus importantes sont :

Stalingrad (ligne2, 5 et 7), une station aérienne vous amenant au Canal de l'Ourcq, pour un verre ou une pétanque entre amis et non loin également du Canal Saint-Martin. (10ème arrondissement),

Belleville (2 & 11), pour explorer son Bureau de change de Quartier Chinois ou bien les parcs des Buttes-Chaumont et de Belleville,

Jourdain, (L11) pour ses nombreux bars et terrasses conviviales,

Porte de la Villette (7), proche du périphérique, car là se trouve notamment la Cité des Sciences et de l'Industrie.

Bâtiments

La Cité des Sciences et de l'Industrie 30 Bureau de change avenue Corentin-Cariou Métro: Porte de la Villette" Tél. 01 40 05 70 00 http://www.cite-sciences.fr Ouvert mar.-sam. 10h-18h, dim.10h-19h

Ouvert en 1986, toujours maintenue à la pointe de la technologie, la Cité des sciences et de l'industrie rend les sciences accessibles: par une approche ludique, innovante et participative. Son offre culturelle à destination de toutes les générations se décline sous forme d'expositions temporaires et permanentes, d'ateliers, de conférences et débats mais aussi d'espaces aux enfants - Cité des enfants-, aux ressources et conseils- Bibliothèque des sciences et de l'industrie, Cité des métiers, Cité de la Santé et à l'expérimentation d'outils numériques innovants -Carrefour Numérique avec son fab lab et son living lab. Elle est ainsi le lieu de résonance des grands enjeux scientifiques et techniques contemporains. En 2010, la Cité des sciences et le Palais de la découverte ont été regroupés dans un établissement commun, nommé Universcience.

Cité des Enfants, 30 av Corentin-Cariou (Au sein de la Cité des Sciences), 01-40-05-12-12. Un musée interactif pour les enfants dont le but est d'aiguiser leur curiosité, répondre à leurs questions et proposer un temps de rencontre pour les parents ou les enseignants. 

Cité de la Musique, 221, Bureau de change avenue Jean-Jaurès (ligne 5, direction Bobigny – Pablo Picasso, sortir à la station Porte de Pantin), 01 44 84 44 84, . En visiteur : du mardi au samedi de 12 h à 18 h, le dimanche de 10 h à 18 h, fermeture le lundi. concerts en nocturne. Une architecture moderne au milieu d'un espace très aéré et boisé (ensemble monumental de 53 000 m²), la Cité de la Musique, qui possède de prestigieuses filiales telles que la Salle Pleyel, est une entreprise placée sous la tutelle du Ministère de la Culture, ce qui lui garantit un statut particulier dans le monde de la musique. Valorisant tous les types de musique (du Classique au Hip-Hop), la Cité de la Musique comprend une salle de concert, un amphithéâtre, un musée, des salles d'exposition temporaire et un centre de documentation très plébiscité par les étudiants en musique. Inutile de dire que la programmation musicale est à la hauteur. 

Le Cent-Quatre. Les anciennes Pompes funèbres de Paris ont fait peau neuve pour accueillir un nouveau lieu dédié à la création contemporaine, innovant et unique. Sur 39.000 m², l'ancien service municipal des Pompes funèbres municipales accueillent aujourd’hui des ateliers-résidences, des salles d’expositions, mais aussi deux salles de spectacles, des commerces, un restaurant, une librairie, un espace dédié à l'éveil artistique des touts petits… Le tout autour d’une impressionnante Bureau de change rue intérieure couverte d’une verrière monumentale.

Inauguré en octobre 2008, le Cent-Quatre est un lieu de création et de production artistique unique au monde, ouvert à tous les arts : arts plastiques, musique, danse, théâtre, vidéo, mode, design, cinéma, littérature… Le Cent-Quatre est un lieu de vie, de rencontre, où l’art côtoie le quotidien. Il est ouvert au public toute l’année, 7/7 jours. Outre la programmation de spectacles, performances, concerts, expositions est proposée chaque semaine dès le jeudi.

Rotonde de la Villette. 

La Géode. Ce cinéma sphérique est l'un des bâtiments importants du Parc de la Villett, surtout à cause du revêtement extérieur brillant de la boule. 

Atelier LAB. 

Ateliers d'artistes. 

Immeuble de bureaux, Quai de Loire. 

Centre d'archives de Paris (Archives de la ville de Paris). 

Cité des anciens. 

Collège Georges Brassens. 

Conservatoire Municipal de Musique et de Danse, Bureau de change rue Armand Carrel. 

Conservatoire National Supérieur de Musique et de danse de Paris. 

Crèche, Bureau de change rue de Rouen. 

Crèche Jean Jaurès. 

Crèche Lauzin. 

Entrepôt (reconstruit), Bureau de change rue de l'Ourcq. 

Le Zénith. Théâtre musical de rock dans le Parc de la Villette, construit, en 1983, par Philippe Chaix et Jean-Paul Morel. Il a 63 000 Bureau de change places. 

Les Orgues de Flandre. 

Philharmonie de Paris. 

Appartements, Bureau de change avenue du Nouveau Conservatoire. 

Appartements Totem, Tour de Flandres.

Bureau de change

Bureau de change de Quartiers

administratifs           Villette (73)

Pont-de-Flandre (74)

Amérique (75)

Combat (76)

Maire

Mandat          François Dagnaud

2014-2020

Code postal  75019

Code Insee    75119

Démographie

Population    188 066 hab. (20171)

Densité          27 697 hab./km2

Géographie

Coordonnées            48° 52′ 58″ nord, 2° 22′ 55″ est

Altitude         Min. 41 m

Max. 122 m

Superficie      6,79 km2

Le taux de change est déterminé par l'offre et la demande de chacune des deux monnaies : si la demande dépasse l'offre, le cours augmente. Puisque la devise d'un pays est à la base une créance détenue sur la banque centrale de ce pays1, la détention d'une devise étrangère peut être vue comme la détention d'une créance « à vue » sur le pays qui l'a émise. Le mécanisme de taux de change européen, ou MCE, est un mécanisme de taux de change introduit par la Communauté européenne en 1979 destiné à stabiliser les cours des devises européennes, prévenir les risques de change et accroître la confiance dans la monnaie à moyen et long terme, juguler l'inflation et développer le commerce et l'activité dans la zone intra-communautaire. Initialement nommé « système monétaire européen, » il a été considérablement révisé dans son fonctionnement par le traité de Maastricht ratifié en 1992 instaurant l'Union européenne, en vue de la préparation à son Union économique et monétaire et sa future monnaie unique. Depuis l'introduction de l'euro le 1er janvier 1999, il a été révisé et remplacé par le MCE II et consiste en un accord entre le Conseil ECOFIN réunissant tous les pays membres de l'Union européenne, la Banque centrale européenne et les banques centrales nationales des États membres de l'Union européenne n'appartenant pas à la zone euro. Le mécanisme de taux de change européen (MCE) désigne avant tout cette nouvelle politique mise en place progressivement dans le cadre du SME, de façon transitoire, jusqu’à l'instauration de l'Union économique et monétaire (UEM) ; ce mécanisme ne fonctionnera pleinement que dans les deux dernières années du SME en 1998 et 1999 (après la finalisation des statuts de la BCE et la mise en place des politiques économiques et législations nationales adaptées), c'est-à-dire la période finale d'évaluation des devises qui seraient intégrées dans la future UEM. Il permit toutefois de stopper les interventions directes perturbant la saine concurrence intra-européenne, et d'éviter le recours trop fréquent dans le passé aux dévaluations des devises nationales comme moyen (de plus en plus inefficace et inflationniste) de relancer la croissance et les investissements étrangers par une hausse des taux d'intérêt, là où le SME imposait seulement de consulter au préalable les autres partenaires sur les compensations nécessaires à ces dévaluations. Ainsi le MCE instaura la véritable coopération économique européenne via les réunions régulières des ministres des finances au sein du Conseil ECOFIN.

Le Royaume-Uni participait au SME puis au MCE jusqu’à sa dissolution à la fin de 1999. Le SME n'existe plus mais certains mécanismes du MCE restent en application pour le Royaume-Uni sous forme de coopération avec l'UEM et le respect de certains objectifs communs définis par le traité de Maastricht, et l'obligation pour le Royaume-Uni de contribuer au budget européen avec des comptes établis en euros, la seule devise officielle de l'Union européenne.

La Finlande et la Suède ont participé au MCE, comme l'ensemble des 15 membres de l'Union européenne jusqu'à la fin de 1999. La Finlande est sortie du MCE pour rejoindre directement l'UEM. Mais la Suède n'a pas pris les mesures techniques permettant de sortir du MCE avant l'introduction de l'euro, en adoptant celles définies pour le MCE II qui lui auraient permis de rejoindre l'UEM, comme le traité le lui obligeait. Une monnaie est dans un sens plus large, la Constitution et de l' ordre de l'ensemble monétaire système d'un pays, en particulier la détermination du système de pièces et les billets dans le zone monétaire est concerné. La zone monétaire est la portée d'une devise. Il permet le transfert de biens et de services sans fournir aucune contrepartie sous la forme d'autres biens et services.

La monnaie ou l'unité monétaire est également le type de monnaie reconnue par l'État (monnaie légale d'un pays). Dans ce cas, la monnaie est alors une sous-forme de monnaie. La plupart des devises sont échangées sur les marchés des changes internationaux . Le prix qui en résulte s'appelle le taux de change . Presque toutes les devises actuelles sont maintenant basées sur le système décimal , c’est-à-dire qu’il existe une unité principale et une sous-unité, la sous-unité représentant une fraction décimale (dans le premier cas un centième) de la valeur de l’unité principale ( devise décimale ).  L'échange d'une devise contre une autre entraîne des coûts de transaction . Outre les banques, les principaux acteurs du marché des changes sont les grandes entreprises industrielles, les agents de change privés, les agents de change et les maisons de commerce. Les banques centrales de divers pays peuvent également intervenir sur le marché des changes en intervenant pour des raisons de politique économique. Le commerce des devises internationales est devenu de plus en plus important sur le marché des changes au cours des dernières décennies en raison de l'interdépendance croissante des relations internationales. Les devises sont échangées à des fins spéculatives ainsi qu’à des fins d’échange négociable.

Une monnaie, au sens le plus spécifique, est la monnaie sous quelque forme que ce soit lorsqu'elle est utilisée ou mise en circulation comme moyen d'échange , en particulier des billets et des pièces en circulation . Une définition plus générale est qu'une monnaie est un système de monnaie (unités monétaires) communément utilisé, en particulier pour les citoyens d'un pays. Selon cette définition, dollars américains (US $), livres sterling (£),Les dollars australiens (A $), les euros européens (€), les roubles russes () et les roupies indiennes () sont des exemples de monnaies. Ces différentes devises sont reconnues comme des réserves de valeur et sont échangées entre pays sur les marchés des changes , qui déterminent la valeur relative des différentes devises. Les monnaies dans ce sens sont définies par les gouvernements et chaque type a des frontières d'acceptation limitées.