APS change

votre Bureau de change depuis 1992


BUREAU DE CHANGE À NEUILLY-SUR-SEINE

Bureau de change à Neuilly-sur-Seine

Neuilly-sur-Seine possède un bureau de change. C’est une commune française située dans le département des Hauts-de-Seine, en région Île-de-France. Elle est limitrophe de la ville de Paris au nord-ouest, sur la rive droite de la Seine. La commune est délimitée à l'est et au sud par Paris (de l'est au sud : porte de Villiers, porte des Ternes, porte Maillot, bois de Boulogne), à l'ouest par la Seine (quartier de La Défense, sur les communes de Courbevoie et Puteaux) et au nord par la commune de Levallois-Perret (rue de Villiers). Elle englobe une grande partie de l'île de la Jatte (à l'exception de sa pointe nord rattachée à Levallois-Perret), et l'extrémité nord-est de l'île de Puteaux, dont la partie neuilléenne est aussi connue sous le nom de l'île du Pont. La superficie de la commune est de 373 hectares ; l'altitude varie de 27 à 39 mètres. La commune est traversée par la route nationale 13 et par deux routes départementales, la D 908 et la D 1. La nationale 13 prend à Neuilly le nom d'avenue Charles-de-Gaulle, anciennement avenue de Neuilly. Elle constitue un prolongement, vers la Défense et l'ouest de l'agglomération parisienne, de l'avenue des Champs-Élysées et de l'avenue de la Grande-Armée à Paris ; en 2006, elle connaissait un trafic de près de 160 000 véhicules par jour2. Elle a été partiellement enterrée en 1992 à l'occasion du prolongement de la ligne no 1 du métro pour faciliter la circulation automobile. Un projet d'enfouissement total existe. La D 908 (boulevard Bineau), également très fréquentée, joint la porte de Champerret à l'île de la Jatte, Courbevoie (avenue de Verdun) et La Garenne-Colombes (rond-point de l'Europe). La D 1 correspond au quai de Seine, rive droite, entre le bois de Boulogne et Levallois-Perret. Les plus anciens actes mentionnant ce village fondé par des moines de l’abbaye de Saint-Denis au xiie siècle nomment ce lieu « Lulliacum » ou « Lugniacum » en latin, et « Nully » ou « Lugny » en français. À l'époque romaine, il s'agit d'un simple gué. Habité par quelques pêcheurs, le gué se transformera plus tard en port : Lulliacum, Portum de Lulliaco (1222), Lugniacum (1224). Ce qui étymologiquement signifie lieu appartenant à Lullius ou LugniusNote 1. Ce port est un écart de Clichy, construit sur la garenne de l'abbaye de Saint Denis. Le nom se transformera ensuite en port de Luny, port de Nully (1346) puis Neuilly. Jusqu'en 1700, l'importance stratégique du pont établi à cet endroit sur la Seine est telle, qu'on dénomme le lieu Pont-Neuilly. La ville n'était membre d'aucune intercommunalité à fiscalité propre jusqu'en 2016.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la volonté gouvernementale de favoriser le développement du centre de l'agglomération parisienne comme pôle mondial est créée, le 1er janvier 2016, la métropole du Grand Paris (MGP), dont la commune est membre. La loi portant nouvelle organisation territoriale de la République du 7 août 2015 prévoit également la création de nouvelles structures administratives regroupant les communes membres de la métropole, constituées d'ensembles de plus de 300 000 habitants, et dotées de nombreuses compétences, les établissements publics territoriaux (EPT). La commune a donc également été intégrée le 1er janvier 2016 à l'établissement public territorial Paris Ouest La Défense.

La commune comprend de nombreux monuments répertoriés à l'inventaire général du patrimoine culturel de la France105, parmi lesquels:

La folie Saint-James : cette propriété située 34 avenue de Madrid, fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 23 février 1922106.

L'ancien hôtel Lambiotte (1934), situé 6-8 boulevard du Château et 4 rue Sylvie : œuvre de l'architecte Pierre Barbe, les façades et la toiture en ont été inscrits au titre des Monuments historiques le 11 juillet 1984107.

L'église paroissiale Saint-Jacques, située 167 boulevard Bineau, a été construite en 1936. Elle est inscrite à l'inventaire général du patrimoine culturel108. Elle comporte un grand-orgue Bernard Aubertin de 2006, l'organiste titulaire est Boris Lefeivre

L'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste, située 158 avenue Charles-de-Gaulle, a été reconstruite entre 1831 et 1870. Elle est inscrite à l'inventaire général du patrimoine culturel109. Elle comporte un orgue de chœur Mutin-Cavaillé-Coll de 1865, et un grand-orgue Abbey relevé en 1913 par la firme Mutin-Cavaillé-Coll, l'organiste titulaire de la Paroisse est le compositeur Olivier d'Ormesson de Surian, également directeur du Conservatoire de Neuilly110.

L'église paroissiale Saint-Pierre, située 90 avenue du Roule (avenue Achille-Peretti), a été construite entre 1883 et 1914. Elle est inscrite à l'inventaire général du patrimoine culturel111. Elle comporte un grand-orgue Mutin-Cavaillé-Coll de 1898, l'organiste titulaire est Philippe Sauvage.

L'ancienne église anglicane, actuellement Église adventiste du septième jour, située 33 boulevard Victor-Hugo, a été construite en 1876. Elle est inscrite à l'inventaire général du patrimoine culturel112.

La synagogue, située 12 rue Ancelle, a été construite en 1878. Elle est inscrite à l'inventaire général du patrimoine culturel113.

Fabrique de jardin (temple de jardin) dite Temple de l'Amour, située à la pointe amont de l'île de la Jatte, construite en 1773. Elle fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 13 juin 1913114.

L'ancien hôtel Thouret, situé 68 boulevard Bourdon : ce bâtiment (pour sa façade et sa toiture) fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 25 mai 1976115.

L'hôtel de ville, situé 96 avenue du Roule (avenue Achille-Peretti), a été construit entre 1882 et 1886. Il est inscrit à l'inventaire général du patrimoine culturel116,117.

Le château de Neuilly, actuellement couvent des sœurs de Saint-Thomas-de-Villeneuve, situé 52 boulevard d'Argenson. Du château détruit en 1848, ne subsiste aujourd'hui que l'aile nord, dite pavillon de Madame-Adélaïde. Cette aile est acquise en 1907 par les sœurs de saint Thomas de Villeneuve. Ces dernières font appel à l'architecte Maurice Humbert qui surélève l'aile et construit une chapelle ainsi qu'un bâtiment rattaché à l'hôpital municipal en s'appuyant sur les ruines du château. Il est inscrit à l'inventaire général du patrimoine culturel118.

Statue équestre du duc d'Orléans installée à l'origine à Alger, démontée lors de l'indépendance de l'Algérie et réinstallée en 1981 sur le rond-point Chauveau renommé place du Duc-d'Orléans 

Bureau de change en Île-de-France

Bureau de change dans les Hauts-de-Seine

Arrondissement       Nanterre

Bureau de change Neuilly-sur-Seine

(bureau centralisateur)

Intercommunalité    Métropole du Grand Paris

EPT Paris Ouest La Défense

Maire

Mandat Jean-Christophe Fromantin

2014-2020

Code postal  92200

Code commune       92051

Démographie

Gentilé           Neuilléens

Population

municipale   60 580 hab. (2016 en diminution de 1,97 % par rapport à 2011)

Densité          16 241 hab./km2

Géographie

Coordonnées            48° 53′ 17″ nord, 2° 16′ 07″ est

Altitude         Min. 27 m

Max. 39 m

Superficie      3,73 km2

Une monnaie est dans un sens plus large, la Constitution et de l' ordre de l'ensemble monétaire système d'un pays, en particulier la détermination du système de pièces et les billets dans le zone monétaire est concerné. La zone monétaire est la portée d'une devise. Il permet le transfert de biens et de services sans fournir aucune contrepartie sous la forme d'autres biens et services.

La monnaie ou l'unité monétaire est également le type de monnaie reconnue par l'État (monnaie légale d'un pays). Dans ce cas, la monnaie est alors une sous-forme de monnaie. La plupart des devises sont échangées sur les marchés des changes internationaux . Le prix qui en résulte s'appelle le taux de change . Presque toutes les devises actuelles sont maintenant basées sur le système décimal , c’est-à-dire qu’il existe une unité principale et une sous-unité, la sous-unité représentant une fraction décimale (dans le premier cas un centième) de la valeur de l’unité principale (devise décimale)

Dans les États respectifs, le ministre des finances ou la banque centrale exerce le contrôle de la monnaie ou de la politique monétaire . Les banques centrales jouissent d'une grande autonomie dans presque tous les États occidentaux , ce qui signifie que le gouvernement ne peut pas ou que très peu influencer indirectement la banque centrale. Si une devise est échangeable et échangeable dans le monde entier, sa convertibilité est utilisée. Si une devise est déposée en or et / ou en argent et que l'échange de billets dans le métal correspondant est possible à tout moment, la convertibilité est également indiquée dans ce contexte. L'achat et la vente de devises ont lieu sur le marché des changes . L'échange d'une devise contre une autre entraîne des coûts de transaction . Outre les banques, les principaux acteurs du marché des changes sont les grandes entreprises industrielles, les agents de change privés, les agents de change et les maisons de commerce. Les banques centrales de divers pays peuvent également intervenir sur le marché des changes en intervenant pour des raisons de politique économique. Le commerce des devises internationales est devenu de plus en plus important sur le marché des changes au cours des dernières décennies en raison de l'interdépendance croissante des relations internationales. Les devises sont échangées à des fins spéculatives ainsi qu’à des fins d’échange négociable.