APS change

votre Bureau de change depuis 1992

Offres permanentes sur + de 50 devises



INFORMATION COVID-19

En raison de la COVID-19 les horaires d'ouvertures de nos agences risquent d'être perturbés et modifiés.

Merci de nous contacter par téléphone pour toute information afin de bénéficier de nos meilleures offres !


BUREAU DE CHANGE À CHAVILLE

Bureau de Change à Chaville

Chaville possède un Bureau de Change. C’est une commune française située dans le département des Hauts-de-Seine en région Île-de-France. Chaville a la particularité de disposer d'un patrimoine écologique remarquable : la moitié de son territoire est occupé par les forêts domaniales de Meudon et de Fausses-Reposes, héritage des chasses des rois de France. Chaville a obtenu le niveau « trois fleurs » au concours des villes et villages fleuris. Chaville fait partie de la Métropole du Grand Paris et de l'établissement public territorial Grand Paris Seine Ouest (GPSO).

Chaville est située à treize kilomètres de Paris et à cinq kilomètres de Versailles. Bordée par la forêt de Meudon d'une part et la forêt de Fausses-Reposes d'autre part, 44 % de sa superficie est recouverte de forêts. Le « bois de Chaville » de la chanson n'est donc pas un lieu géographique, ce qui n'a pas empêché la Fête du muguet de se tenir de 1956 à 1968. Elle est membre de la communauté d'agglomération Grand Paris Seine Ouest. Chaville jouxte les communes de Meudon au sud-est, Sèvres au nord et à l'est, Ville-d'Avray au nord-ouest, Viroflay à l'ouest et Vélizy-Villacoublay au sud-ouest. Chaville est traversée par l'ancienne RN 10 (actuelle RD 910) reliant Paris à Versailles, qui constitue l'artère principale de la ville. Cette artère est nommée avenue Roger Salengro. C'est sur cette rue que sont placés la mairie, le centre culturel (nommé l'Atrium), une des trois écoles primaires de la ville, ainsi qu'un collège privé. Chaville était traversée par le ru de Marivel (entièrement souterrain maintenant) qui servait aux blanchisseurs du quartier du Doisu et qui se transforma, donc, peu à peu en égout.

Chaville et son bureau de change sont desservis aussi bien sur le plan ferroviaire à l'aide de ses trois gares que par les réseaux de bus. Les gares de la commune sont : la gare de Chaville-Rive-Droite sur la ligne de Paris-Saint-Lazare à Versailles-Rive-Droite, actuellement une des branche de la ligne L du réseau Transilien. La ligne est ouverte au public le 2 août 1839 mais la gare ouvre un an plus tard, soit le 18 juillet 1840. Depuis décembre 2015, la gare est également reliée à la ligne U qui relie La Défense à la Verrière. la gare de Chaville-Rive-Gauche sur la ligne de Paris-Montparnasse à Brest, actuelle branche principale de la ligne N du réseau Transilien. La gare est mise en service au même moment que la ligne, soit le 10 septembre 1840 ; la gare de Chaville - Vélizy sur la ligne des Invalides à Versailles-Rive-Gauche, actuelle branches C5 et C7 de la ligne C du RER. La ligne est ouverte entre Viroflay et Versailles le 10 septembre 1840 et la gare ouvre plus d'un demi-siècle plus tard, soit le 31 mai 1902, lors de la mise en service du tronçon de Meudon-Val-Fleury et Viroflay-Rive-Gauche. Bien qu'elle comporte deux noms de communes voisines, la gare est située sur le territoire de Viroflay. Le nom de la localité est attesté sous les formes Inchadi villa vers l'an 80014, Cativilla en 1129, Chavilla en 1459, Calida Villa, Ville chat. Chaville remonte sans doute à *Inchad villa, par aphérèse de l'élément In- compris sans doute comme l'article indéfini un ou le préfixe négatif in-, avec en même temps un amuïssement du d de Inchad(us), anthroponyme de type germanique. Le sens global est donc celui de « domaine d’Inchadus » 

Jusqu’à la loi du 10 juillet 196419, la commune faisait partie du département de Seine-et-Oise. Le redécoupage des anciens départements de la Seine et de Seine-et-Oise place désormais la commune dans le département des Hauts-de-Seine et son arrondissement de Boulogne-Billancourt, à la suite d'un transfert administratif effectif le 1er janvier 1968. Pour l'élection des députés, la ville est rattachée depuis 1988 à la huitième circonscription des Hauts-de-Seine. Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Sèvres de Seine-et-Oise. Lors de la mise en place des Hauts-de-Seine, la commune devient en 1967 le chef-lieu du canton de Chaville. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune fait désormais partie du canton de Meudon.

L'église Notre-Dame-de-Lourdes

Cette église45 a été construite de 1911 à 1926 par l'architecte Alphonse Augustin Richardière, le projet initial voulait imiter la basilique de l'Immaculée-Conception de Lourdes. Elle a été achevée en 1935 par l'érection du clocher. Le presbytère qui lui est accolé a été construit en 1952 et les salles paroissiales datent quant à elles de 1983. Cette église contient de jolis vitraux dus à Albert Gsell.

Le « rendez-vous de chasse », aujourd'hui mairie

Ce pavillon de chasse46 a été construit en 1814 pour le comte d'Artois, futur Charles X. Chaville en a fait sa mairie en 1910. Des salles annexes ont été ajoutées en 1938 à l'arrière et du côté ouest, puis en 1981 du côté est pour faire une salle de conseil.

L'école des sœurs de Saint-Thomas de Villeneuve

Ce couvent a été construit sur un terrain qui abrita une brasserie jusqu'en 1804 exploitée par Santerre pendant la Révolution, pour les sœurs de Saint-Thomas de Villeneuve, arrivées à Chaville en 1861. De ce couvent quasiment entièrement détruit, ne subsiste aujourd'hui que la chapelle construite en 1863.

Statue de Notre-Dame du Bon Repos

Une statue dédiée à Notre-Dame du Bon Repos est située au bas de la côte des Gardes, dans la forêt. C’est une œuvre du sculpteur chavillois Fernand Pointeau. Les bois et l'étang.

Située à 6 km de Versailles, dans l'ouest parisien, Chaville fait partie du département des Hauts-de-Seine. Le bourg a pris forme dans une cuvette au IXème siècle. Sa vocation initiale était d'accueillir les convalescents de l'Hôtel Dieu de Paris. Plusieurs châteaux sont sortis de terre au Moyen-Age, avant que Louvois fasse élever un bâtiment fastueux. Louis XIV l'acquiert pour son fils aîné. Avant que la Révolution ne le réduise en simple carrière de pierre. Chaville a profité du passage de la route entre Paris et Versailles pour grossir. Elle a ainsi traversé, aux premières loges, de nombreux épisodes de l'histoire de France comme la libération.

Bureau de Change dans la Région Île-de-France

Bureau de Change dans le Département des Hauts-de-Seine

Bureau de Change Boulogne-Billancourt

Bureau de Change dans le Canton Meudon

Intercommunalité    Métropole du Grand Paris

EPT Grand Paris Seine Ouest

Maire : Jean-Jacques Guillet

2014-2020

Code postal  92370

Code commune       92022

Démographie

Gentilé           Chavillois

Population municipale      20 322 hab. (2016 en augmentation de 7,8 % par rapport à 2011)

Densité          5 692 hab./km2

Géographie

Coordonnées            48° 48′ 31″ nord, 2° 11′ 19″ est

Altitude         Min. 63 m

Max. 173 m

Superficie      3,57 km2

Le mécanisme de change européen ( MCE ) est un système mis en place par la Communauté économique européenne , le 13 Mars 1979 dans le cadre du Système monétaire européen (SME), afin de réduire le taux de change variabilité et assurer la stabilité monétaire en Europe, en vue de l' économie et L’Union monétaire et l’introduction d’une monnaie  unique , l’ euro , le 1 er janvier 1999. Après l’adoption de l’euro, la politique a été modifiée pour relier les monnaies des pays de l’UE ne faisant pas partie de la zone euro à l’euro (la monnaie  commune étant le point central). L’objectif était d’améliorer la stabilité de ces monnaies et de mettre en place un mécanisme d’évaluation des membres potentiels de la zone euro. Ce mécanisme est connu sous le nom de MCE II et a remplacé le MCE. Actuellement, le MCE II, une seule devise, est la couronne danoise. Le taux de change est le prix d’une devise exprimé dans une autre devise. Le marché sur lequel ce prix est formé est le marché des changes. Le taux de change est économiquement significatif, par exemple parce qu’il influe sur la compétitivité internationale d’une zone monétaire (voir Mécanisme de taux de change). Pour les entreprises et les investisseurs, les variations de taux de change posent un risque (incertitude du taux de change) lorsque les expositions sont libellées dans une devise étrangère. Fondamentalement, le taux de change nominal indique le rapport entre la monnaie  d’un pays et la monnaie  d’un autre pays. Le taux de change nominal peut être exprimé en quantité ou en prix.  le taux de change au sens étroit, indique le prix d'une unité de la monnaie  nationale en unités de la devise étrangère (sur l'exemple de l'Europe et des États-Unis du point de vue européen: dollar pour un euro). En revanche, le devis (devis direct) ou le "taux de change" le prix d’une unité de la devise étrangère dans des unités de la monnaie  nationale (euro par dollar du point de vue européen). La cotation de prix est donc par définition l’inverse de la cotation de quantité. Dans la zone euro, en Grande-Bretagne, en Australie et en Nouvelle-Zélande, la majorité des citations sont utilisées aujourd'hui, alors que la citation de prix est courante, en particulier en Suisse. Dans la zone euro, le prix indiqué était commun au lancement de l’euro. Le taux de change réel est le rapport auquel un panier représentatif d’un pays peut être échangé contre un panier représentatif d'un autre pays. Le taux de change réel est donc défini comme un indice, de sorte que sa valeur absolue n'a pas de signification. Ce n'est qu'en examinant les taux de changement dans le temps que vous pourrez obtenir des informations importantes. Les taux de changement montrent l'évolution du pouvoir d'achat d'un pays.

Bien que l'appréciation réelle d'une monnaie  soit caractérisée par un pouvoir d'achat accru de l'étranger (également appelé amélioration des termes de l’échange), elle réduit également la compétitivité de l'économie nationale. Le taux de change peut être défini comme le nombre d'unités de devise étrangères pouvant être achetées avec une unité de devise nationale. Il est déterminé par la valeur marchande des différentes devises sur le marché international. De nombreuses banques centrales publient la valeur de leur monnaie  sur les marchés mondiaux, une fois par jour et sur la base des prix du marché.