APS change

votre Bureau de change depuis 1992

Le billet de 500 euros (500 €) est le septième et dernier billet en euros par ordre croissant de valeur. Mis en circulation en 2002, il est utilisable par plus de 340 millions de personnes dans les 23 pays dont l'euro est la monnaie unique ou qui ont été autorisés à l'utiliser, ainsi que dans certains pays qui l'utilisent de facto.

C'est le plus grand billet en euro, mesurant 160 × 82 millimètres et de couleur violette. Il représente une arche d'architecture moderne au recto et un pont d'architecture moderne au verso (xxe et xxie siècles). Le billet de 500 euros possède de nombreuses caractéristiques de sécurité telles qu'une pastille holographique, un filigrane, de l'encre ultra-violette et des micro-impressions, qui certifient son authenticité. Au 1er janvier 2019, il y avait 521 630 046 billets de 500 euros en circulation dans le monde, pour une valeur totale de 260 815 023 000 €.

À cette même date, le billet de 500 euros était l'une des coupures avec la valeur la plus forte au monde, équivalent à environ 578 dollars américains, 3 968 yuans, 63 278 yens, 455 livres sterling et 567 francs suisses. Le 4 mai 2016, la Banque centrale européenne a annoncé qu'elle cessera de produire et d'émettre des billets de 500 euros vers la fin de 2018, date à laquelle les billets de 100 et 200 euros de la série « Europe » devaient être introduits (mais la date a été reportée le 28 mai 2019) et que la nouvelle série ne comportera pas de billet de 500 euros. Le billet de 200 euros devient alors le billet à plus forte valeur émis en Europe.

Caractéristiques de sécurité : Les billets de 500 euros sont protégés par une pastille holographique, un nombre à couleur changeante, une constellation EURion, un filigrane, des micro-impressions6, de l'encre ultra-violette6, une impression en relief, un fil de sécurité, des micro-perforations, un nombre incomplet (visible par transparence), et un numéro de série. Le numéro de série commence par une lettre. Cette lettre correspond à la banque centrale à laquelle les billets sont destinés. Par exemple, un numéro de série commençant par la lettre L, indique que le billet a été destiné à la banque centrale de Finlande et distribué par elle, mais ce n'est pas forcément cette dernière qui l'a produit.

Production et stockage des billets : En avril 2001, la BCE a décidé qu’après l'introduction de l’euro, la production des billets en euro serait décentralisée et mise en commun (pooling). Dès lors, depuis 2002, chaque banque centrale nationale de chaque État membre de la zone euro fournit une partie de la production annuelle totale de certains billets. La banque centrale concernée prend en charge les coûts de production au titre de la part qui lui a été indiquée.

En septembre 2002, la BCE a décidé de mettre en place un stock stratégique de l’Eurosystème (c’est-à-dire la Banque centrale européenne (BCE) et les dixsept banques centrales nationales (BCN) de la zone euro). Ce stock est utilisé dans des circonstances exceptionnelles, lorsque les stocks au sein de la zone euro sont insuffisants pour faire face à une hausse inattendue de la demande en billets ou en cas d’interruption inattendue de leur approvisionnement18. Les stocks permettent aux banques centrales nationales de gérer à tout moment une variation de la demande de billets. Grâce aux stocks logistiques, il est possible de répondre à la demande dans des circonstances normales. Ces stocks permettent également de remplacer les coupures impropres à la circulation, de faire face à une progression attendue de leur utilisation, de répondre aux fluctuations saisonnières de leur demande et d’optimiser leur transfert entre les succursales des banques centrales. Source Wikipedia