APS change

votre Bureau de change depuis 1992

Le billet de 5 euros (5 €) est le billet avec la valeur la plus basse, utilisé depuis l'introduction réelle de l'euro en 2002. Il est utilisé dans les 24 pays qui utilisent l'euro comme monnaie unique (dont 22 pays qui l'ont adopté officiellement). Ces 24 pays représentent plus de 340 millions d'utilisateurs. Il est le plus petit billet d'euro, mesurant 120 millimètres sur 62, et est de couleur grise. Il représente une arche d'architecture classique sur le recto et un pont d'architecture classique sur le verso (à partir du Ier siècle). Il possède de nombreuses caractéristiques de sécurité telles qu'un filigrane, de l'encre ultra-violette, un hologramme et des micro-impressions, qui certifient de son authenticité. Au 1er janvier 2019, il y avait 1 935 901 993 billets de 5 euros en circulation dans le monde, pour une valeur totale de 9 679 509 965 €. Du 1er janvier 2002, date de leur introduction, au 1er mai 2013, il y a eu une série de billets de 5 euros gardant les mêmes signes de sécurité et portant trois signatures. Le tirage initial porte la signature du président de la Banque centrale européenne, Wim Duisenberg, remplacé par Jean-Claude Trichet le 1er novembre 2003, lui-même remplacé par Mario Draghi le 1er novembre 2011. Il y a donc trois billets différents de 5 euros avec trois signatures différentes, en fonction de leur date d'impression. Toutefois, tous les billets sont estampillés 2002, date à laquelle la première série a été introduite. Cependant, il n'y a pas trace de coupures de la première série avec la signature de M. Mario Draghi. Après mai 2013, les billets de 5 euros de la première série continuent de circuler, mais ils ne sont plus imprimés et sont progressivement remplacés par ceux de la deuxième série.

La mise en circulation de la deuxième série, appelée série « Europe », débute le 2 mai 2013 par le billet de 5 euros. Les autres valeurs de cette nouvelle série seront introduites à intervalles réguliers jusqu’au remplacement total de la précédente. Ils comportent eux aussi des éléments graphiques inspirés du thème « Époques et styles architecturaux européens », ce qui permet aux utilisateurs de les reconnaître aisément. La nouvelle série est estampillée d'une année plus récente, en l'occurrence 2013 pour le billet de 5 euros. Le design de cette deuxième série est rendu public le 10 janvier 2013 au Musée archéologique de Francfort (Allemagne). Bien que similaire à la première version, les nouveaux billets présentent des chiffres plus gros, une carte mise à jour, et sont à l'effigie de la princesse Europe (appartenant à la mythologie grecque) ayant donné son nom au continent européen. Par ailleurs, les nouveaux billets reflètent l'expansion de l'Union Européenne, en incluant Chypre et Malte. C'est également le premier billet en euros sur lequel figurent des caractères de l'alphabet cyrillique bulgare, à la suite de l'adhésion de la Bulgarie à l'Union européenne en 2007. Ainsi, cette nouvelle série comporte le mot EBPO, qui est l'orthographe bulgare du mot EURO, ainsi que l'abréviation ЕЦБ (pour Европейска централна банка, « Banque centrale européenne »).

Le billet de 5 euros est le billet en euro avec la valeur la plus faible, mesurant 120 sur 62 millimètres et de couleur grise. Tous les billets de banque en euro représentent des ponts et des arches dans des styles historiques européens différents. Celui de 5 euros dépeint l'ère classique (à partir du Ier siècle). Les dessins initiaux de Robert Kalina devaient représenter de vrais monuments existants, mais pour des raisons politiques, le pont et l'arche sont juste des exemples hypothétiques de l'ère architecturale classique. Comme sur tous les billets en euro, on peut observer la dénomination du billet (5 EURO/ΕΥΡΩ/ЕВРО), le drapeau de l'UE, la signature du président de la BCE, les initiales de la BCE dans toutes les langues officielles de l'UE au moment de la création de chaque série (1re série : BCE, ECB, EZB, EKP, EKT ; 2e série : BCE, ECB, EЦБ, EZB, EKP, EKT, EKB, BĆE et EBC), une carte de l'Europe, une représentation des territoires d'outre-mer de l'UE (on peut observer, en bas au centre, les îles Canaries et d'autres territoires français utilisant l'euro) et les étoiles du drapeau de l'UE. (Source Wikipedia)